18 juin 2006

Sofisof, ou la Boucle Belle.

Y a de quoi t'en vouloir hein ! Tu nous nargues avec tes belles boucles brunes si douces... Et tu veux même pas qu'on y touche ! Ca, c'est tout toi. Les belles choses, faut pas y toucher, faut juste en profiter sans les abimer. Pas vrai ? C'est le reflet même de tes principes justes et loyaux. Bon, le rapprochement est peut être un peu tiré par les cheveux, et alors ? N'empêche que c'est bien vrai, tu veux pas qu'on touche à tes cheveux, et tu es aussi douce qu'eux.
Ils nous ont manqué à tous pendant cette année en exploration dans la campagne du monde - qui a dit que les USA étaient le pays le plus puissant de la planète ? - et quand tu es revenue, tu n'avais pas changé. Parceque tu es toujours fidèle à toi-même, et c'est que ça que je voulais dire plus haut.
Et même si l'an prochain on ne sera plus tous ensemble, tu sais très bien, parceque tu le ferais aussi pour les autres, que tu peux compter sur nous tous, et que l'amitié, qu'elle soit éloignée de kilomètres et d'heures de route, ne disparait pas, surtout celle que tu sais nous donner. Alors mademoiselle Sofisof reste comme tu es, et tu verras, quand tu seras médecin et que moi je serai un vieux crouton, on se retrouvera, et on rigolera toujours, car tu seras resté un petit rayon de soleil.

sof7

Posté par Sacripan à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Sofisof, ou la Boucle Belle.

Nouveau commentaire